Le Projet

Être hybride et devenir nouveau. Se voir et ne pas savoir quoi penser. Être celui d’avant, celui d’après, et l’autre aussi. Négocier avec. Se revoir et ne toujours pas savoir quoi penser. S’en remettre au monde.

 

Le texte de PFROPFREIS a reçu le soutien du Comité de Lecture A Mots Découverts.

La Compagnie MKCD,31 a été finaliste des Prix Paris Jeunes Talents 2012 pour cette pièce.

Matthias Claeys a reçu une Bourse Déclic Jeunes de la Fondation de France (Prêt d’honneur aux jeunes Salavin-Fournier) pour ce projet.

 

Aujourd’hui, un Français sur cinq est touché par une maladie chronique. Face à des pathologies qui s’installent dans le temps, et dont l’issue est souvent fatale, la greffe se présente parfois comme le seul espoir. En France, 3000 greffes sont réalisées par an, offrant ainsi une nouvelle vie à de nombreuses personnes.

Comment s’organise la vie autour d’une greffe ? Quels sont les ressentis du greffé, de sa famille, du corps soignant ? Comment arrange-t-on sa vie avec quelque chose à l’intérieur de nous qui ne nous appartient pas ? Jusqu’où va-t-on pour soigner ? Jusqu’où est-il légitime d’aller ? Jusqu’où a-t-on, finalement, le droit de questionner ?

PFROPFREIS, en premier lieu, est une pièce de la cie mkcd,31, qui s’articule autour des questions de la greffe, des corps malades et des corps soignants, du combat contre la mort. L’idée, avec cette pièce, était, est toujours, d’interroger, de se questionner, avec humour, avec décalage, d’aborder les grands thèmes de la mort et de la maladie pour voir ce qui se raconte de nous quand on les aborde.

Et comme le besoin s’est fait ressentir d’aller plus loin, ce site a été créé, qui a pour objectif d’entourer la pièce. Par « entourer » nous entendons être une plate-forme accueillant des textes, des vidéos, des entretiens qui participent de la réflexion de la pièce, l’étendent, l’ouvrent à d’autres perspectives.

L’envie, ici, c’est donc de mettre en lumière cet aspect si particulier des avancées de la médecine, de questionner des gens de tous horizons, en discuter avec eux, ouvrir le débat, s’arroger le droit de l’interrogation, le droit de ne pas savoir et d’être curieux.

Ce projet n’a évidemment pas pour objet de donner des solutions définitives, de résoudre les équations, d’être pédagogue. Bien au contraire, justement, il s’agit ici de poser les questions, de partager une réflexion, de voir ce qui peut en être dit. De garder les yeux grand ouverts.

 

Si vous souhaitez inclure la pièce PFROPFREIS à votre programmation, contactez Matthias Claeys au 06 33 87 57 54 ou sur matthias(at)mkcd31.com